Sauvetage du 09/01/2014

SAUVETAGE de 7 LOULOUS à IRUN le 9 JANVIER 2014 :

FLAMENCO – ESCARCHA – GOYO – SASHA – TURCA – ADELE - BALI

 

Aujourd’hui jeudi 9 janvier 2014, commence pour Joss et moi une belle journée car nous rejoignons à 6 h 30 à Cestas Nadine et Marie pour le sauvetage de 7 loulous qui arrivent ce matin à Irun.

Lorsqu’enfin nous nous garons devant le transporteur à Irun, nos cœurs battent très forts et nous avons toutes les 4 une boule au ventre comme à chaque fois, jamais nous ne pourrons nous y habituer et c’est très bien ainsi. Dans leurs cages posées sur le béton, très sages et très calmes, je vois nos 7 loulous qui attendent. Tout de suite je suis choquée par la maigreur et le mauvais état de santé de Flamenco et Escarcha ; quand au petit Goyo, il reste couché et semble très fatigué. A chaque sauvetage, j’essaie de me préparer à ces premiers instants difficiles mais rien n’y fait ; c’est aussi douloureux à chaque fois. Mais en même temps je me ressaisis très vite et je me dis, enfin ils sont là nos galgos adorés, ils sont sauvés  et dans quelques heures ils seront tous au chaud le ventre plein. Goyo, Sasha et Bali sont attendus avec impatience par leur Famille respective, et les autres loulous vont aller en Famille d’Accueil avec l’espoir de vite trouver eux aussi le bonheur ; Flamenco va venir à la maison en accueil dans l’attente de Sa Famille.

Nadine et Marie, fébriles,  commencent à ouvrir les cages pour mettre à chacun les petits colliers médaille Lévrier mon Amour, symbole de leur renaissance et premier pas vers un avenir ou ils seront respectés et aimés comme ils le méritent. Puis c’est le tour des colliers de promenade et un à un, nos trésors sortent : d’abord Escarcha et Flamenco, puis Sasha et Turca, après Adela et Goyo et enfin la petite Bali, très impatiente de quitter sa cage.

Je suis toute chamboulée de les voir enfin, de les caresser tous les uns après les autres. Mais je ne peux m’empêcher de penser à tous ceux, là-bas, qui n’auront jamais cette chance…..

Sur le chemin du retour, nous sommes sur un petit nuage toutes les 4 car nous savons que dans quelques semaines nos longs nez, grâce à de la patience et beaucoup d’amour, auront oublié leur terrible passé de souffrance et de maltraitance et vivront  une vraie vie digne d’eux.

Sans la persévérance des bénévoles espagnols, jamais nous ne pourrions les sauver, vous avez un courage exceptionnel et nous ne vous remercierons jamais assez. 

Bises - Cat

 

Réagir


CAPTCHA