2 sauvetages de 11 loulous le 03.09.2016

(dont 8 loulous sont adoptés)

 

 

A 3 heures du matin arrivée sur Bordeaux : Laura – Lancha – Jose – Flecha – Campera – Parruca & Pistolas.

 

A 12 heures 30 arrivée à Irun : Selva – Frida -  Leon & Paz.

 

Ce sauvetage « marathon » démarre dans la nuit, départ pour Nadine, Joss, Martine et moi-même vers 1 heure du matin. Les adoptants arrivent au fur et à mesure. Nous attendons toutes et tous très fébriles et impatients comme pour chaque arrivée.

 

Vers 3 heures le camion du bonheur est en vue, les portes s’ouvrent et les 7 loulous attendent dans leur cage, ne sachant pas qu’une nouvelle vie pleine d’amour va commencer pour chacun d’eux. Un à un ils sont descendus du camion et sont sécurisés. Campera très craintive est mise rapidement dans une voiture. Ils sont tous plus tendres,  plus doux, plus beaux et plus nobles les uns que les autres. Nous sommes tous très émus de les voir fouler le sol français.

 

Dominique adoptante de Laura, Betty adoptante de Lancha, Cloé adoptante de Flecha, et Marie adoptante de Pistolas (Pistou) sont toutes en admiration devant tous ces majestueux chiens. Enfin leurs trésors sont là !!!

Nous repartons tous vers 4 heures 30 – 5 heures du matin pour les mettre bien au chaud.

 

Nouveau départ pour Irun  vers 9 heures sans avoir eu le temps de dormir. Jose nous tient compagnie car il part en accueil chez Sabine où il aura Suerte (Aaron) comme copain de jeu. Nous le confions à Sabine juste avant Irun.

 

Arrivées à Irun, nous tombons nez à nez avec Brigitte (adoptante de Croqueta/Petra), que le monde est petit !!! Incroyable …

 

Brigitte ne le sait pas encore mais Thierry son mari nous avait réservé Frida depuis 2 mois avec comme consigne de ne rien lui dire (Brigitte avait eu un gros coup de cœur pour la petite). Quand j’ai reçu un sms de Brigitte me demandant si Frida était vraiment réservée, j’ai juste répondu « oui Frida est réservée ».

 

Ana arrive avec les 4 loulous vers 13 heures, Brigitte a bien sûr compris qu’il y en a 1  pour eux mais elle ne sait pas encore que c'est  Frida. Paz et les 3 petits de 10 mois descendent de la voiture ; Paz au regard si doux, et les 3 petits, enfin là.

 

Nous donnons à Ana pour le refugeSenda Nathur des sacs de croquettes, des couvertures, ainsi que des manteaux en polaire  réalisés par Bénédicte et sa maman.

 

Thierry enfin annonce à sa femme et à Robin leur fils que Frida est réservée pour eux. Brigitte en devient muette, bloquée par l’émotion, n’y croyant pas. Merveilleux instants … Le temps est suspendu.

 

Une journée encore riche en rire et en larme, Ana a eu beaucoup de chagrin en laissant partir « ses petits », Paz était avec elle depuis 4 ans, un long bout de chemin. Merci à vous, si généreux bénévoles espagnols qui vivez au quotidien ce terrible martyr vécu par les galgos.

 

Ces 2 arrivées sont vraiment des sauvetages comme nous les aimons car nous avons remonté des loulous fracturés et handicapés (Parruca, Lancha, Paz), une grande  craintive Campera (Eden), un senior  très timide Pistolas et 3 Petits de 10 mois. C'est cela notre combat.

 

Cat

 

 

Je tiens à vous raconter une anecdote ;  je vous assure qu’un jour mon cœur va lâcher !!!

 

Patrice, le mari de Nadine, nous avait préparé très gentiment une tarte aux pommes pour le voyage à Irun, tarte qui d’ailleurs n’a « pas fait un pli » car elle était excellente.

 

Deux jours après Nadine m’appelle et me dit sans préambule : « j’ai 6 pattes brisées ». Moi je panique de suite, affolée et  je lui demande « que s’est-il passé ? qui est blessé ? c’est grave ? »… Et elle ne me répondait pas ne comprenant pas. Et quand elle a compris le quiproquo elle était morte de rire, pas moi car mon cœur a mis ½ heure à retrouver son rythme normal.

 

En fait, Nadine voulait me dire que Patrice avait acheté 6 pâtes brisées pour nous faire de bonnes tartes et je n’avais rien compris sauf que les galgos étaient blessés… Obsession quand tu nous tiens !!!

 

Depuis nous en rigolons bien.

 

Réagir


CAPTCHA